Autostop

Date

vendredi 20 Sep 2024

Heure

20h00

Floriane Mésenge - Cie du Rond-Point

1h20 • dès 12 ans
catégorie 3 → de 6 € à 14 €

mise en scène Floriane Mésenge, Maxime Gorbatchevsky, Jean-Daniel Piguet
avec Floriane Mésenge, Maxime Gorbatchevsky, Jean-Daniel Piguet
son Ariel Garcia et Marcin de Morsier
costumière Doria Gòmez-Rosay
yeux extérieurs Sarah Anthony, Romain Daroles, Mélina Martin

Ce joyeux spectacle nous invite à embrasser l’inconnu

Pendant des mois, Floriane Mésenge a parcouru les routes de France et de Suisse en stop. À bord de camions ou voitures, elle a rencontré de nombreux chauffeurs et chauffeuses. Des gens tous différents, anonymes qui, le temps du trajet, se sont livrés à elle sur le monde, sur leurs passions, leurs espoirs. Comme si l’habitacle était propice à la confidence.
Au fil de ces voyages, la metteuse en scène a pris des notes, des photos et des vidéos. Des centaines d’heures d’enregistrement qui traduisent l’authenticité de ces échanges.


Dans ce spectacle original, l’artiste donne à voir et à entendre ce kaléidoscope. Avec ses comparses Maxime Gorbatchevsky et Jean-Daniel Piguet, elle rejoue des situations réellement vécues, elle dans le rôle du passager, tous deux dans celui des conducteurs.
Par des changements subtils de personnages, de costumes et de voitures, nous plongeons dans cette aventure. Une drôle d’ambiance dans laquelle la voix des comédiens se mélange à des sons enregistrés, des bruits de route et de radio. À leurs côtés, nous partageons les sensations uniques du stop et célébrons les joies de la rencontre.

Floriane Mésenge 

Après avoir effectué des études en psychologie, sociologie et journalisme, Floriane Mésenge intègre en 2006 l’école des Teintureries à Lausanne. En tant que comédienne et metteuse en scène, elle collabore avec le collectif Datcha à Lyon. Elle joue avec la compagnie des Chiennes Nationales à Toulouse, la compagnie du Grand Colossal à Paris, et la compagnie Hajduk à Lausanne. Entre 2013 et 2017, elle travaille aux mises en scène de Platonov en plusieurs actes et de Table Ronde aux assises de l’immobilier avec le collectif Datcha, avant de créer Vinci avait raison, une parodie de vaudeville d’après Roland Topor, au Théâtre Contexte-Silo à Renens. Depuis 2017, elle assiste François Gremaud sur le spectacle Phèdre! coproduit par Vidy, en tournée en Suisse et en France. En 2019, elle met en scène Mama, de Margot Van Hove, au théâtre 2.21 ; la pièce reçoit le prix PREMIO 2019. Cette même année, elle assiste Massimo Furlan à la mise en scène des Italiens, coproduit par Vidy. En 2020-21, elle travaille sur le spectacle Mama en allemand à Berne, assiste Guillaume Béguin sur La maison sur Monkey Island au théâtre du POCHE, et assiste Oscar Gómez Mata sur Makers à Saint-Gervais. Elle est aussi assistante sur Aucune idée, la création de Christoph Marthaler à Vidy et en tournée, et travaille comme œil extérieur sur Médée, mis en scène collectivement par Guillaume Béguin, Françoise Boillat et François-Xavier Fernandez-Cavada. En août 2021, elle crée Autostop, première étape au festival du Far° à Nyon. Elle reçoit aussi la bourse de compagnonnage de la ville de Lausanne et du canton de Vaud pour les saisons 2020-2022, en partenariat avec Oscar Gómez Mata et la compagnie l’Alakran qui accompagne son travail.

Coproductions : Théâtre Vidy, Lausanne ; Festival FAR°, Nyon ; Animakt.
Ce projet est accompagné par Oscar Gómez Mata et la compagnie de L’Alakran dans le cadre de la bourse de compagnonnage de la Ville de Lausanne et du Canton de
Vaud 2020-2022.
Soutiens : Loterie Romande, Fondation Nestlé pour l’Art, Fondation Ernst Göhner, Fondation Jan Michalski, Corodis.
Photos © Nicolas Lieber, Hélène Lecarme

Atelier Philo
Quelle est la signification de la conversation : bavardage insignifiant ou indispensable lien social ?
Avec l’Université Populaire de Narbonne