Que ma joie demeure

Date

samedi 01 Juin 2024

Heure

08h00

Clara Hédouin - Collectif 49701 - 1ère partie

Randonnée spectacle en extérieur prévoir de l’eau, des chaussures de marche et un couvre-chef pour vous protéger du soleil !
environ 3h • à partir de 12 ans
tarif 2 → de 6 € à 21 €

→ lieu communiqué ultérieurement

samedi 1er juin • 8h
dimanche 2 juin • 8h

texte d’après Jean Giono
mise en scène Clara Hédouin
avec Jade Fortineau, Pierre Giafferi, Clara Hédouin, Hector Manuel, Clara Mayer, Hatice Ozer, Mickael Pinelli
adaptation Romain de Becdelièvre, Clara Hédouin
costumes Nelly Geyres, Anna Rinzo
régie André Neri, Franck Gélie

Épopée paysanne jouée en pleine nature

C’est la nuit. Saisi d’une pulsion, Jourdan se lève et attèle son cheval pour labourer son champ. Il laisse Marthe dans la chaleur du lit. Car un tel ciel, sans lune mais si chargé d’étoiles, donne l’espoir de quelque chose. Quelqu’un pourrait arriver par une nuit pareille. Quelqu’un pourrait venir et guérir cette terre de sa tristesse, guérir ces paysans qui habitent seuls, aux quatre coins du plateau Grémone, en Haute-Provence… Justement, une silhouette se détache de la forêt. Un étranger arrive, il s’appelle Bobi, et il promet à ses habitants paysans de leur apporter une émotion : la joie.
C’est en pleine nature, le long d’une petite randonnée, que Clara Hédouin et le collectif 49701 s’emparent d’une partie du roman de Jean Giono. Une invitation à circuler entre garrigue et collines, et à plonger dans le chant d’un monde rural et vivant à la poésie puissante. Les acteurs portent la langue de Giono avec souffle, passent d’un personnage à l’autre avec humour et donnent vie au récit presque mythologique de cette communauté paysanne révélée à elle-même par la présence d’un étranger.

Elle intègre l’ENS-Lyon en 2008. Là, elle met en scène ses premiers spectacles, (notamment La Vie de Galilée, de Brecht – Premier prix du festival Rideau Rouge à Paris). A partir de 2011, elle se forme comme comédienne au Studio-Théâtre d’Asnières puis à l’Ecole du jeu. En tant qu’actrice, elle travaillera plus tard avec Gwenaël Morin, tournera sous la direction de Cosme Castro ou Aude Thuries ; créera et jouera Suspended Beirut en duo avec Mayya Sambar. Mais dès 2012, elle entreprend surtout un nouveau projet de création au long cours, Les Trois Mousquetaires — La Série, et commence à cette occasion sa collaboration avec Jade Herbulot et Romain de Becdelièvre.
L’aventure se développe sur les 8 années suivantes avec le Collectif 49 701, et comprend à présent 6 spectacles, réunit une vingtaine d’acteurs et tourne dans toute la France, hors les murs des théâtres.
Pendant les mêmes années, Clara écrit et soutient une thèse de doctorat en Études théâtrales, La tentation épique – épique et épopée sur les scènes françaises – 1989-2018, sous la double direction de Sophie Lucet et Christian Biet. Elle enseigne comme chargée de cours à l’Université de Rennes 2 et à celle de Paris-Ouest-Nanterre, et participe à différentes performances, séminaires et
workshops organisés par Christian Biet autour du répertoire du XVIIIème de la Comédie Française.
En 2020, elle initie un nouveau chantier sur l’oeuvre de Jean Giono, et en particulier  Que ma joie demeure , en poursuivant son exploration des formes épiques et collectives en extérieur.

Production : Manger le soleil, Collectif 49701.
Coproductions : Festival Paris l’été ; Le Sillon Scène conventionnée, Clermont-l’Hérault ; TNP Villeurbanne ; Communauté de communes du Haut-Lignon ;
Festival Les Tombées de la Nuit, Rennes ; Le Channel Scène nationale de Calais ; L’Estive Scène nationale de Foix et d’Ariège ; Pronomade(s) en Haute-Garonne
Centre national des arts de la rue et de l’espace public ; Théâtre de Villefranche-sur-Saône ; L’Usine, Centre national des arts de la rue et de l’espace public, Tournefeuille ; Toulouse Métropole.
Soutien : Drac Auvergne Rhône-Alpes.
Avec le concours de la Ville de Pujaut et du Château d’Aiguilhon.
Avec l’aide de l’Aria Corse.


Photos © Quentin Chevrier