Tom na fazenda

Date

jeudi 25 Avr 2024

Heure

20h00

Tom à la ferme de Michel-Marc Bouchard

2h10 • à partir de 16 ans
tarif 2 → de 6 € à 21 €

spectacle en portugais brésilien, surtitré en français

jeudi 25 avril 20h
vendredi 26 avril 20h

 

Prix de la critique du meilleur spectacle 2019 • association québécoise des critiques de théâtre – AQCT
Prix du meilleur spectacle de théâtre 2019 • association des critiques d’art de São Paulo – APCA
Prix du meilleur metteur en scène 2018 • association des producteurs de théâtre de Rio de Janeiro – APTR
Prix du meilleur metteur en scène 2018 • Prix Shell (Rio de Janeiro)

Texte Michel Marc Bouchard

Traduction en portugais et adaptation Armando Babaioff

Mise en scène Rodrigo Portella

avec Armando Babaioff, Denise Del Vecchio, Gustavo Rodrigues, Camila Nhary

Scénographie Aurora dos Campos

Lumières Tomás Ribas

Costumes Bruno Perlatto

Musique Marcello H.

Chorégraphie Toni Rodrigues

Design et communication Victor Novaes

Diffusion Séverine André-Liebaut

Administration de production et surtitrage (France) Lison Bellanger – EPOC productions

Direction de production (Brésil) Sérgio Saboya et Silvio Batistela – Galharufa Produções

Sur une idée originale de Armando Babaioff, Quadrovivo Produções

Du théâtre incandescent, à l’état sauvage

 

Loin de la ville, dans quelque contrée isolée, un homme torse massif et nu travaille une terre rouge ocre. Une femme plus âgée, sa mère, l’observe. La vie coule, tous les jours identique, rythmée par le travail de la ferme. Un beau matin, Tom, un jeune homme, costume, cravates, chaussures cirées, débarque. Il est là pour rendre un dernier hommage au plus jeune fils de la maison, son amant, décédé précocement dans un accident. Son arrivée incongrue dans ce monde rural va tout chambouler, exacerber les pulsions sous-jacentes, qu’elles soient violentes ou charnelles et mettre en lumière l’homosexualité trop longtemps tue de l’enfant chéri.

Toute en tension sexuelle, rude, primitive, quatre acteurs brûlent les planches et irradient l’espace d’un feu inextinguible. Véritable uppercut théâtral à l’esthétisme sombre, Tom na Fazenda va au-delà de la beauté primale du geste. C’est un spectacle totalement viscéral, inouï et sans concession, qui met le public K.O. Époustouflant !

 

*Olivier Frégaville Gratian d’Amore, in Transfuge

” Récompensée à de multiples reprises, la tragédie écrite par l’un des plus grands dramaturges contemporains québécois, adaptée au cinéma par Xavier Dolan, décrypte les mécanismes d’un meurtre homophobe. Mise en scène par Rodrigo Portella, cette version théâtrale brésilienne d’une violente beauté, confinant au sublime, est un moment de théâtre d’exception. (…)” La Terrasse /Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens

“Une pièce qu’on reçoit comme un coup de poing.” – RFI

“Porté par l’impressionnante énergie des comédiens, il offre un moment de théâtre tragiquement universel dont personne ne ressort indemne.” TT – Télérama

Une des voix les plus importantes de la dramaturgie québécoise, auteur de plus d’une vingtaine de pièces, Michel Marc Bouchard jouit d’un important rayonnement international grâce à ses pièces magistralement construites, lesquelles explorent le plus souvent la condition homosexuelle à travers des fictions passionnelles où mythologie et Histoire sont sollicitées.
Au Brésil et dans le monde entier, une vague conservatrice s’est élevée ces dernières années en réaction aux progrès de ce tournant du siècle. Au Brésil, un coup d’État politique a renversé la première femme présidente de l’histoire en 2016, la censure des arts n’a fait qu’empirer, le génocide dans les communautés autochtones et les favelas continue, la déforestation illégale est endémique et le pays connaît une augmentation de la répression des religions d’origine non européennes et des meurtres homophobes. C’est dans ce contexte social, économique et politique qu’est tombé entre nos mains le texte «Tom à la ferme», du Canadien Michel Marc Bouchard.
Trouver des ressemblances avec ce texte dans le contexte brésilien ne fut pas difficile. Du côté du Brésil patriarcal, toute personne pouvant déstabiliser la triade famille-église-propriété est considérée comme un « ennemi national », pour le maintien des privilèges d’une classe dominante, principalement agraire, qui est aux commandes de ces espaces ruraux depuis cinq siècles. Tuer ceux qui perturbent ce système est, d’une certaine manière, légitime et tacitement autorisé dans un pays où la vie des femmes et des personnes pauvres, périphériques, noires, autochtones, handicapées, âgées, lgbtqia+ ne vaut presque rien. Dans Tom à la ferme, le protagoniste est l’étranger qui déstabilise la morale
familiale et expose la violence silencieuse de cet endroit. Le frère, gardien de cette morale, utilisera la force physique, la séduction et la torture pour maintenir la force patriarcale. Le résultat est un jeu complexe qui implique l’amour, la peur, le luxe (la luxure ?), la chair, la douleur, le sang, le lait, la jouissance. Cette pièce propose une plongée vertigineuse dans les souterrains de notre arrangement social : la boue dense dans laquelle il faut du courage pour fouiller.

Armando Babaio

Après avoir obtenu le diplôme en Arts du spectacle à l’École nationale de théâtre Martins Penna et à l’Université de Rio de Janeiro au Brésil, Armando Babaio travaille depuis 25 ans en tant qu’acteur, producteur et traducteur. En 2022 il a créé la compagnie Quadrovivo avec le défi d’internationaliser ses productions théâtrales. Au théâtre, il a joué dans les spectacles Le Lauréat de Mike Nichols,
Mademoiselle Julie d’August Strindberg, Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès – où il a été nommé pour le Prix du meilleur acteur par l’APTR et aussi dans Gota d’Àgua du romancier brésilien Chico Buarque.
Après avoir participé à plusieurs oeuvres importantes de la télévision et du cinéma brésilien, il acquiert en 2015 les droits d’exploitation la pièce Tom na Fazenda (Tom à la ferme) du dramaturge et scénariste québécois Michel Marc Bouchard. Armando Babaio traduit le texte, produit et interprète le personnage
principal de la pièce. Tom na Fazenda est en tournée depuis 2017 et a reçu les plus hautes distinctions théâtrales au Brésil (APCA, Shell, APTR, Cesgranrio). Au Canada, le spectacle a reçu le Prix de la Critique du Meilleur spectacle du Festival TransAmériques – FTA. En tant qu’interprète du personnage de Tom, Armando Babaio a été nommé et primé plusieurs fois comme meilleur acteur.

Direction de production Silvio Batistela et Sérgio Saboya (Garafulha Produções)
Administration de production (France) : Lison Bellanger (EPOC productions)
Diffusion (France) : Séverine André Liebaut


Photos © Victor Novaes, Victor Pollak

ven. 26 avril 19h et 22h T+C, Les Comptoirs
Club Comptoirs Stereo Guarani
Trio aux sonorités tropicales, Stereo Guarani vogue entre l’ambiance du «trad brésilien» et de la musique électronique
[entrée libre]

 

ven. 1er mars 18h aux Comptoirs [entrée libre]

Conférence À la ‘cantchine’ de Villers-Cotterêts :
face à la diversité, l’unilinguisme français fait de la résistance
avec Christian Lagarde, professeur à l’université de Perpignan.

En partenariat avec les Amis du Monde Diplomatique.