Vertikal

Date

jeudi 01 Fév 2024

Heure

20h00

Mourad Merzouki - Cie Käfig

1h10 • tarif 1 → de 10 € à 29 €

 

direction artistique et chorégraphie Mourad Merzouki
création musicale Armand Amar
mise à disposition d’un espace scénique aérien Fabrice Guillot – Cie Retouramont
assistante du chorégraphe Marjorie Hannoteaux
lumières Yoann Tivoli assisté de Nicolas Faucheux
scénographie Benjamin Lebreton
costumes Pascale Robin

De la danse en apesanteur

 

Des voltigeuses caressent le sol et, tantôt portés tantôt porteurs, les dix danseurs explorent des surfaces inhabituelles dans une danse verticale. De nouvelles lignes de fuite se dessinent sur scène. Des colonnes de cinq mètres de haut se dressent comme des monolithes. Les corps s’étirent, s’envolent, s’égaillent et nagent dans les airs…

Figure du mouvement hip-hop, Mourad Merzouki n’a eu de cesse de frotter cette gestuelle à d’autres langages artistiques pour lui permettre de révéler toutes ses possibilités, créant ainsi un répertoire de spectacles toujours inventifs, inlassablement portés par l’énergie des danses urbaines.
Dans Vertikal, Mourad Merzouki s’affranchit du sol où s’ancre habituellement le hip-hop et trouve dans la technique aérienne de la danse-escalade un nouveau défi pour enrichir sa palette. Le compositeur Armand Amar traduit cette chorégraphie planante et haletante avec un mélange de quatuor à cordes, de voix et d’électronique.
Un spectacle virtuose et onirique où le mouvement ne s’arrête jamais, et où rien ne semble impossible.

Dans sa nouvelle création Vertikal, Mourad Merzouki explore l’espace aérien. Roi du hip-hop dont il a l’habitude de bouleverser les codes en le croisant avec d’autres disciplines, le chorégraphe suspend ici ses danseurs urbains et acrobates dans les airs. Un spectacle tout en grâce et en poésie. France 5 Claire Chazal


Au sol, sur les murs, dans les airs, les danseurs occupent tout l’espace, mariant danse verticale et hip-hop, dans un spectacle vertigineux. Le chorégraphe reprend le vocabulaire du hip-hop, ses pas les plus connus, mais les transfigure, leur donne de la hauteur, de la magie. On oublie les baudriers et les câbles, on ne retient que la fluidité, la légèreté d’un spectacle sur le fil. France 2 Marie Herenstein

Production : Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne ; Compagnie Käfig.
Coproductions : Biennale de la Danse de Lyon 2018 ; Scène 80 81 nationale du Sud-Aquitain ; Maison des Arts de Créteil.
Soutien à la création de la Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche. Remerciements à Denis Welkenhuyzen, à l’origine de cette rencontre artistique.


Photos © Laurent Philippe, Karo Coffier

sam. 3 fév. de 10h à 12h T+C
Stage ados/adultes Initiation à la danse contemporaine et au floorwork
Avec Maé Nayrolles
Sur inscription – en savoir +